Bicec

 

 Les dépôts de la clientèle atteignent 531 milliards FCFA en 2014

 

Cet accroissement est tiré par les dépôts à vue en croissance de 19,2 milliards de FCFA et les ressources sur livrets d’épargne en augmentation de 13,6 milliards de FCFA.

 

 En 2014,  les dépôts de la clientèle en gestion  ont atteint 531,8 milliards de FCFA  à  la Banque internationale  du Cameroun pour l’épargne  et le crédit(Bicec). Soit une augmentation de 33 milliards de FCFA. Cet accroissement est tiré par les dépôts à vue en croissance de 19,2 milliards de FCFA et les ressources sur livrets d’épargne en augmentation de 13,6 milliards de FCFA.  Sur un an, les frais de gestion se situent à plus de 26 300 millions de FCFA, soit une hausse de 2 075 millions de FCFA par rapport à 2013. Cette variation touche pour l’essentiel les charges générales d’exploitation en progression de 1193 millions de FCFA à fin décembre 2014 et les frais de personnel en lien avec l’augmentation  de l’activité et des besoins humains qui en découlent, souligne la banque  dans son rapport annuel 2014 disponible  depuis quelques jours sur son site officiel.

 

Du  rapport  financier du conseil d’administration,  il ressort que   les dépôts à terme  de la Bicec sont restés quasiment stables sur la période (+0,2%) alors que  les encours moyens de crédits sont en progression de 41 milliards de FCFA (+11%). Ils s’élèvent à 421 milliards de FCFA grâce notamment  à des hausses des crédits à moyen terme (+12,7 milliards), des crédits à court terme (+13,3 milliards), des découverts (+6,4 milliards) et du crédit-bail (+5,7 milliards).

 

 S’agissant du résultat net, il s’établit à 12,3 milliards de FCFA en croissance de 16,1% par rapport à l’année précédente. La même tendance est observée au niveau  du total bilan qui après inventaire au 31/12/2014, se situe à 673 milliards de FCFA contre 644 milliards l’exercice précédent. Soit une hausse de 4,5% due principalement aux crédits à la clientèle (court terme +13,3milliards et le crédit moyen terme +12,7 milliards). Le résultat brut d’exploitation quant à lui s’affiche à 26,8 milliards en augmentation de 10% par rapport à 2013.

Sur le marché des crédits en croissance de 11,5%, la filiale du groupe Banque populaire caisses d'épargne enregistre 16, 74 % de parts de marché contre 16,70 % l’année précédente. De même, les performances des équipes commerciales ont permis d’améliorer le  produit net bancaire(PNB) qui progresse de 9,3 % par rapport à 2013 et  atteint 53,2 milliards de FCFA en 2014.  Selon les administrateurs de la banque dirigée par  Pierre Mahé, cette  croissance est portée particulièrement par la marge nette d’intérêts clientèle qui s’élève à 28 514 millions, en hausse de 19,8%.  Également,  l’effet conjugué de l’augmentation des volumes (+13%) et d’un coût des ressources moindre (-14 points de base).

 

 A contrario,  les emplois ont connu une baisse des financements aux institutions financières de 3 milliards de FCFA et des engagements sur les souverains de 594 millions.   Le parc des cartes monétiques a diminué, passant de 214 751 cartes à fin 2013 à 203 051 cartes en fin 2014, soit une baisse de 5% suite aux travaux d’assainissement des portefeuilles. Toutefois, l’équipement des clients en cartes monétiques reste l’une des priorités du développement commercial de la Bicec.

 

Christian Happi

Retour à l'accueil