Ce montant  a été validé par les administrateurs réunis en session ordinaire 17 juin dernier à Yaoundé.

 

Selon  les chiffres de l’exercice  2013 de la Société  nationale d’investissement(SNI), le résultat brut d’exploitation s’élève à 1, 63 milliard FCFA  tandis que le résultat net après impôts à 1, 11 milliard FCFA.  Ces chiffres  ont été validés par les administrateurs réunis le 17 juin dernier en session ordinaire à Yaoundé,  indique le site internet de l’entreprise. A l’en croire,  la session  était présidée par Simon Achidi Achu, président du conseil d’administration et l’ordre du jour était constitué de la lecture et l’approbation du procès-verbal du conseil d’administration du 17 décembre 2013. Plus encore,  du compte-rendu d’activités de la direction générale et d’exécution des résolutions et des recommandations du conseil d’administration du 17 décembre 2013, de la présentation du rapport d’activités de l’exercice 2013 ainsi que celle de l’état d’exécution du budget de l’exercice 2014 au 31 mai 2014.Le super revient timidement.

Rappelons que la SNI s’est lancée dans  des projets  immobiliers  à Douala et Yaoundé. Un avis d’appel à manifestation d’intérêt   avait été  publié  le  mardi 22 avril 2014 à cet effet. Cette sollicitation visait à recruter un  consultant spécialisé et dont la mission  sera la création  d’une filiale immobilière à travers laquelle elle réalisera son programme d’investissement immobilier, justifiait Yaou Aissatou, directeur général dans Cameroon tribune.  L’entreprise étatique compte investir  dans la création d’une société de fabrication des filtres industriels et automobiles d’une capacité de production d’environ 1,5 million de FCFA. Basée à Douala, cette société sera spécialisée dans la production et la commercialisation des filtres  à huile, gasoil et  air sur toute l’Afrique Centrale. La mise en place de cette  structure nécessite des financements d’environ un milliard de  FCFA. « Les rapports de l’étude de pré-faisabilité peuvent être consultés auprès  des responsables de la SNI qui est à la recherche de partenaires techniques et financiers pour la mise en œuvre de ce projet », apprend-on.

Créée  en 1964 sous la forme d’une société à capital public, la SNI a l’Etat comme actionnaire unique, apprend-on.  Elle est dotée  d’un capital social de  23,8 millions de FCFA, et a pour objet la mobilisation et l’orientation de l’épargne nationale ainsi que tout autre moyen financier national et international.

 

Christian Happi

Retour à l'accueil