Cette  révélation a été faite le vendredi 15 juin 2012 lors de la cérémonie marquant la clôture des activités de la 22ème

édition de la journée de l’enfant africain dans région du littoral.

 

 

C’était dans la salle de banquets des services du gouverneur à Bonanjo. Présidée par Sofos Sa’a Maurice,  le secrétaire général de la région du littoral, représentant du gouverneur absent, cette fête a eu plusieurs temps forts.

D’entrée de jeu, l’hymne national du Cameroun fut exécuté par la centaine d’enfants des différents centres sociaux de Douala ainsi que des autres invités présents. Ces enfants étaient pour la grande majorité vêtus des tees shirt bleu sur lesquels on pouvait lire « journée de l’enfant africain ». Par la suite, il s’en est suivi lecture du bilan des activités de cette 22ème journée. Un bilan lu en langue anglaise par le chef de service de la protection de l’enfance à la délégation du ministère des affaires sociales.

« Nous remercions l’union Africaine d’avoir placé cette 22ème édition de la journée de l’enfant africain sur les handicapés » a  tenu à préciser un enfant né d’un parent handicapé. « Nous implorons la compréhension de tous pour que les droits des enfants handicapés soient votre cheval de bataille » a conclu le jeune homme de 7 ans.

Entre ces propos, et la prestation scénique de l’artiste mal voyant Ange Nanfack qui a arraché des applaudissements, c’est le sketch d’un groupe de gamins qui a retenu l’attention de l’assistance.

Prenant la parole à son tour, le représentant du gouverneur du littoral a fait un rappel de tout ce que le gouvernement camerounais a entrepris depuis de longues années pour protéger la jeunesse africaine et particulièrement les handicapés. Il a par la suite dressé le chapelet des lois qui protègent l’enfance au Cameroun. « Les enfants handicapés sont marginalisés ; en 2011, 351 d’entre eux ont bénéficié d’emplacement scolaire dans des établissements publics primaires et secondaires » a précisé Sofos Sa’a Maurice. Et de poursuivre « un enfant handicapé qu’on sort de la précarité happi.jpgest un trésor qu’on gagne ».

D’après un rapport de l’organisation mondiale de la santé(OMS), lu séance tenante par le représentant du gouverneur du littoral, « plus d’un milliard de personnes vivent avec un handicap dans le monde donc 15% au Cameroun ».

Compte tenu de ce constat alarmant, le secrétaire général de la région du littoral dit prendre acte de tous les doléances qui ont été énumérées par les enfants. « Elles seront soumis à qui de droit » a-t- ajouté.

Pour clore cette célébration, des awards  ont été remis  aux meilleurs encadrements des enfants du département du Wouri exercice 2011/2012. Parmi ces prix, nous pouvons citer ceux du meilleur centre pilote, meilleur intervenant social, meilleur service des actions sociales etc.

Christian Happi

Retour à l'accueil