Ces deux établissements bancaires ont publié tout récemment sur leurs sites internet des communiqués mettant en garde les internautes contre les faux e-mails. phiking--1-.jpg

 

Selon des communiqués publiés respectivement sur les sites internet de  la Société générale Cameroun (SG-Cameroun) et de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit(Bicec),   de faux e-mails sont actuellement en circulation sur la toile. «  Nous vous informons qu’une technique de fraude est de plus en plus récurrente sur internet ; elle est utilisée par les pirates informatiques pour récupérer des informations (généralement bancaires) auprès d’internautes », assure le communiqué de SG-Cameroun.    Pour les deux établissements bancaires, des pirates informatiques usent de tous  les subterfuges  pour subtiliser les informations confidentielles concernant des comptes ou cartes bancaires des clients. Il s’agit par exemple,  d’un message de suspension de la carte suite à un constat de paiement irrégulier par une fausse adresse générique. Plus encore, d’un message  d’une société  informant le client que sa banque a rejeté le paiement de sa facture et qu’elle doit fournir les renseignements tels  le numéro de la carte, la date de validité…  Ainsi, par ces ruses, « les pirates réussissent à obtenir vos identifiants et mots de passe  ou bien des données personnelles ou bancaires (numéro de client, numéro de compte en banque, etc.) »,  précise-t-on.   Et, peuvent transférer directement l'argent sur un autre compte ou bien d'obtenir ultérieurement les données nécessaires en utilisant intelligemment les données personnelles collectées.

Pour lutter contre ce « phishing », SG-Cameroun  et la Bicec conseillent  aux clients  de ne cliquer sur aucun des liens proposés, de ne pas répondre à ces e-mails et de ne pas appeler les numéros de téléphone indiqués dessus.  Mais également,  « assurez-vous, lorsque vous saisissez des informations sensibles, que le navigateur est en mode sécurisé, c'est-à-dire que l'adresse dans la barre du navigateur commence par https », recommande SG-Cameroun.

Tout en promettant qu’aucune  personne ne demandera le mot de passe  du client,  la bicec  affirme  que toutes les dispositions ont été prises  pour sécuriser les transactions financières en ligne. Ainsi, toutes les consultations et opérations que le client effectue sont cryptées, et ceci dès la saisie de son  identifiant/numéro d'abonné et du code confidentiel. 

Christian Happi

 

 

 

Retour à l'accueil