Selon ces derniers, la nouvelle campagne qui réduit à 50% l’abonnement au réseau électrique n’est pas suffisamment claire pour intéresser les  populations. 

  

 Depuis quelques jours, Eneo Cameroon  S.A., l’opérateur en charge  de la distribution  de l’énergie électrique  au Cameroun a lancé à grands renforts de publicité une campagne intitulée : « Une maison, un compteur ». Cette  campagne  qui  se traduit par la  baisse de  50% sur  le prix de l’abonnement au réseau électrique reste incompris pour de  nombreux  Camerounais.   Ceux-ci estiment que,   le concessionnaire doit  davantage expliquer ces  nouvelles tarifications surtout si elle  veut  susciter  l'adhésion  des populations. « Eneo  se vante en disant  que  le prix de l’abonnement  au réseau électrique est passé de  19 565 FCFA en  zone  urbaine à  9290 FCFA hors taxes ;  mais  j'aimerai savoir  si  c'est   le  coût de  l’abonnement ou celui du branchement ? », s’interroge Bernard H., employé  dans un supermarché  de  la capitale  économique.  Eneo-revoir-ses-prix.jpg

 

Même  constat pour  Félix Ngofaké,  moto-taximan de 40 ans. Il  se demande si  dans ces nouveaux prix   sont inclus les frais d’installation et autres dépenses y afférentes. «  Nous  savons tous que  l’abonnement n’est  qu’une  infirme partie  du devis de  branchement ;  il  faut que l’entreprise  nous  dise à combien  va revenir  au final   l’abonnement »,  relève Félix  Ngofaké.   Pour  Diane Fansé, locataire depuis  plus de 10 ans  dans un  appartement  à Douala,   les nouvelles offres d’Eneo  restent très  ambiguës et nécessite  toute une campagne  pour éclairer la lanterne des uns et des autres. «   J'ai  accueilli la nouvelle  avec  beaucoup  de réserves  parce  qu'on ne  sait  à quoi ces  sommes  d’argent correspondent  exactement ?   Je n'ai pas envie de me retrouver ridicule  dans une agence d'Eneo  »,  confie Diane.  

 

Pour   Christian K.,   couturier, cette  campagne ressemble  beaucoup plus à  une « arnaque »  qu’à une réelle envie  de l’opérateur de démocratiser l’accès  à l’électricité au Cameroun. «  J’ai vu cette annonce sur des panneaux publicitaires, mais je n’y crois pas. Car Eneo, ne peut pas brancher les gens seulement  aux prix qu’elle a avancés »,  analyse le trentenaire.   Au contraire des précédents  consommateurs,  Rebecca  Ngo Tonyé   a  reçu  cette  baisse des prix  avec  satisfecit. Elle   ajoute   par  ailleurs comprendre  ces nouvelles tarifs. «   Baisser les prix de 50%  est déjà un  début pour  permettre  à chaque Camerounais d’avoir son propre compteur », conclut-elle.

Christian  Happi 

 

 

 

 

 Alexandre Siewe 

 

   « Le kit de branchement+ abonnement  vont coûter 51 000 TTC » 

  Siewe-jpg.jpg

 

Le Directeur Marketing et Communication d’Eneo  apporte plus de précisions sur la campagne intitulée : « Une maison, un compteur » lancée  il  y a près de deux semaines par le concessionnaire. 

  

L’abonnement  au réseau  électrique  d’Eneo  va désormais  coûter 9 290 FCFA hors taxes, au lieu de 19 565 FCFA en zone urbaine. Et, en zone rurale, les consommateurs vont dorénavant débourser 5 300 FCFA hors taxe. A combien  va  finalement revenir les prix TTC de ces différentes offres ? 

 

Pour les consommateurs de la tranche sociale, le prix de l’abonnement est désormais fixé à 11 079 FCFA TTC (tout taxe comprise) contre 23 332 FCFA par le passé. En zone rurale, l’abonnement baisse à 6320 FCFA TTC contre 10 732,5 FCFA. Soit en moyenne une baisse de l’ordre de 50%.

 

Qu’entendez-vous par branchement social ? Et de quoi est ce qu'il est constitué ? 

 

Les branchements sociaux sont des branchements standards alimentant soit un seul point de livraison, soit un collectif de ménages. Les clients concernés souscrivent pour un compteur monophasé (deux fils) et maximum 10 Ampères. Notons que 62% de nos 937 500 clients basse tension, se retrouvent dans la tranche de consommation dite sociale, celle inférieure ou égale à 110 KWH par mois (la moyenne nationale aujourd’hui est autour de 144 Kwh). Ils sont titulaires de branchements sociaux. Et nous avons noté que sur ces 12 derniers mois, pour les seules villes de Douala et Yaoundé, près de 55.000 consommateurs nous ont approché pour demander un branchement ou un abonnement, A l’analyse, environ 60% de ces clients relevaient de la tranche sociale.

 

De  quoi  est constitué  l’offre commerciale que le concessionnaire propose à partir de 40 000 FCFA  et quel était son ancien prix TTC? 

 

En zone rurale, c’est bien moins de 40 000 FCFA d’ailleurs. Puisque le coût du branchement standard (client à moins de 100 m du réseau de distribution) est depuis longtemps fixé à 30 000 FCFA en moyenne. Additionné aux 5300 FCFA, prix de l’abonnement en zone rurale, le branchement+ abonnement revient à 35 300 FCFA en HT. Le client paiera autour de 40 000 FCFA HT en zone urbaine, dans le cas où il est à moins 100 m du réseau de distribution. Ainsi son branchement reviendra à 30 000 FCFA et son abonnement à 9300 hors taxes. La combinaison des deux donne donc près de 40 000 francs CFA en HT. Mais il faut savoir qu’au cas où il se retrouve à plus de 100 m du réseau, le coût du matériel supplémentaire (câble et/ou poteau) s’ajoutera. Il peut aussi payer plus de 40 000 FCFA en cas de demande de panneau  supplémentaire, il faudra en effet compter aussi le coût du distributeur si la concession n’en a pas encore. En définitive, pour nos clients à revenus faibles ou modérés, en zone urbaine nous offrons un kit de branchement+ abonnement à partir de 51 000 TTC contre 60 000 FCFA avant. Et en zone rurale à partir de 40 000 francs CFA TTC contre 50 000 avant. Les nouveaux prix sont pratiqués dans toutes nos agences commerciales classiques et l’opération « une maison, un compteur » permet de les expliquer et d’en donner l’illustration de l’application.

 

Quels sont les documents à fournir pour bénéficier d’un branchement ? 

 

Pour demander un branchement et/ou abonnement, il faut monter un dossier composé des éléments suivants : Une photocopie de la carte nationale d'identité ou équivalent ; un plan de localisation du domicile ou du commerce ; une demande écrite d’abonnement adressé au Directeur général d’Eneo ; une copie du contrat de bail légalisé ou d’un document de propriété. Et le déposer auprès du point d’information et de collecte « une maison, un compteur » le plus proche de leur domicile, ou alors, à partir du 15 novembre 2014 au niveau des agences mobiles lors des passages dans les quartiers ou encore dans l’agence commerciale la plus proche.

Propos recueillis par  C.H.

Retour à l'accueil