Le budget de l’année prochaine été adopté au cours du conseil d’administration  tenue le 03 décembre 2014.

 

La société  Electricity development corporation(EDC)  a  adopté  le 03 décembre dernier, son  budget pour l’exercice  2015. Il  s’équilibre en  ressources et en emplois à la somme  de 67,74 milliards de  FCFA, a  indiqué  Victor A. Mengot, le  président  du conseil d’administration(PCA)  dans un  communiqué publié ce jeudi  dans  les colonnes  du quotidien  Le Messager. Approuvé   à « l’unanimité » au cours du conseil d’administration  tenue le 03 décembre 2014,  cet argent sera consacré aux  investissements,  notamment à l’aménagement du barrage hydroélectrique de Lom Pangar à hauteur de 49 milliards de FCFA.Le-barrage-de--Long--Pangar--l-un-des-projets--qui--sera---.jpg

L’entreprise étatique va par ailleurs  débloquer 5,70 milliards de FCFA dans  le fonctionnement des projets, et 3,48 milliards de FCFA pour celui de  l’EDC. Soit un total  de 58,55 milliards de FCFA, souligne  Victor A. Mengot. En plus d’adopter le plan  d’actions pour l’année à venir,  les membres  du conseil d’administration  ont  pris  connaissance de l’état d’exécution  du budget de l’exercice 2014.  Et, ont « encouragé  la direction générale à poursuivre  les efforts déployés dans les travaux  de construction du barrage hydroélectrique… », indique le PCA, dans le communiqué.

Créée le 29 novembre 2006,  EDC est une société à capital public avec un capital initial de 5 milliards de FCFA, relève  son site web. Ses missions  sont entre autres, la gestion pour le compte de l’Etat, du patrimoine public dans le secteur de l’électricité ; l’étude, la préparation ou la réalisation de tout projet d’infrastructure dans le secteur de l’électricité qui lui est confié par l’Etat ; la participation à la promotion et au développement des investissements publics et privés dans le secteur de l’électricité.  L’entreprise a également en charge la construction et l’exploitation des ouvrages de régularisation des eaux de bassins, et notamment l’exploitation directe des barrages réservoir du pays, conformément aux contrats de concession existant entre l’Etat et les différents opérateurs. Son siège social est basé à Yaoundé. 

 

Christian Happi

Retour à l'accueil