Selon les spécialistes, l’absence des joueurs vedettes a un impact négatif  sur  la coupe du monde.

 

Alors  que la coupe du monde bat son plein au Brésil,  force est de constater que certains joueurs comme Marco Reus(Allemagne), Radamel Falcao(Colombie),  Franck Ribery(France) et Rafael Van Der Vart (Pays Bas) manque à l’appel. Directeur de Palmarès Sports, une agence de marketing sportif,  Nasser Njoya affirme que l’absence des joueurs vedettes a un impact non négligeable sur  un événement comme la coupe du monde. Et,  peut causer du tort à la Fédération internationale de football(FIFA). «  La coupe du monde représente prés de 90% des revenus de la FIFA ; elle n’a pas droit à l’erreur pour pouvoir renflouer ses caisses.  Et, a besoin comme tous ses partenaires et les acteurs du marketing sportif, des joueurs stars pour susciter l’engouement et maximiser la rentabilité des investissements effectués », explique  Nasser Njoya.Radamel-Falcao--l-un-des-grands-absents-du-mo-ndia-copie-1.jpg

 Par ailleurs, l’absence  d’une équipe nationale peut avoir un impact négatif sur la vente des maillots et autres produits dérivés. C’est le cas des  Lions indomptables (1ère au ranking des nations Africaines dans le portefeuille  de la firme Puma) dont la non qualification au mondial 2006 en Allemagne, a causée  « une érosion sur les ventes des  produits Lions Indomptables dans les vitrines de Puma », nous apprend l’expert en marketing sportif. «  La coupe du mondeest une des plus grandes opérations marketing pour la FIFA, et commerciaux pour Adidas le partenaire  équipement de la FIFA, Coca cola, Visa, etc. », conclut-il.

   Ceci étant, l’apport d’une star lors d’une compétition telle la coupe du monde est constaté actuellement au Brésil avec le « phénomène Neymar », constatent les spécialistes.  Ceux-ci disent que les rues Brésiliennes sont pavées de la seleçao  estampillé du n°10 de Neymar. « Il représente pratiquement les 70% des ventes de maillots de l’équipementier Nike. Son absence aurai surement fait chuter les ventes », révèle Nasser Njoya.

 Selon lui,  il n’est pas exclut que les arbitres  « protège » d’une manière ou une autre des joueurs de cette dimension durant la compétition. Car leur absence même en cours de compétition, «  peut contraindre les  annonceurs qui ont déjà conçu des spots publicitaires mettant en scènes un groupe de joueur d’une sélection nationale à retoucher certaines scènes du film publicitaire, et même de revoir les prévisions de chiffre d’affaire à la baisse », explique l’expert en marketing sportif.

Christian Happi

 

 

 

Retour à l'accueil