Télécommunications

 

Afrikanet GoSat connecte ses activités au Cameroun

 

L’entreprise, contrairement à ses concurrents, fournit un accès à l’Internet haut débit par satellite grâce à son partenariat avec Konnect Africa, l’un des plus importants opérateurs satellitaires au monde.

 

 Un nouveau fournisseur d’accès Internet(FAI) au Cameroun. Afrikanet GoSat, entreprise présente au Cameroun depuis 2012, a  officiellement lancé ses activités mercredi 26 juillet 2017 à Douala.  Contrairement aux FAI déjà présent sur le marché local, GoSat fournit un accès à l’Internet haut débit par satellite aux Camerounais grâce à son partenariat avec Konnect Africa, l’un des plus importants opérateurs satellitaires au monde. Ses services incluent l’installation, la maintenance et l’assistance technique aux infrastructures de télécommunications satellitaires.

 

Née des dernières technologies, l’offre va selon son  Vinod Nokam Cluster Manager Littoral, pour la première fois en Afrique Centrale, permettre en 60 minutes de désenclaver numériquement  les populations des régions du Littoral ainsi que du Grand-Ouest. Le service sera déployé à travers le reste du pays en 2019. C’est à dire que si l’on est dans la localité de Penja,  Dschang… « Nous pouvons sur coup de fil, vous installer le haut débit par satellite. L’autre avantage ce qu’on n’utilise pas des infrastructures terrestres mais satellitaires et  cela permet d’avoir haut débit en un temps record »,  vante Derval  Dongmo, Office Manager  GoSat.

Afin de couvrir efficacement les zones couvertes pour cette première phase de déploiement du satellite dans les zones du Littoral et le Grand Ouest, Afrikanet GoSat a mis en place un réseau de distribution en Clusters qui à terme va quadriller tout le territoire. Les Clusters Managers sont des jeunes employés d’Afrikanet qui jouissent d’une ancienneté et d’une fidélité à la marque mère et qui ont souhaités être accompagnés à mi-temps grâce aux nombreuses perspectives qu’offre le produit GoSat. Ils embaucheront à leur tour, chacun dans sa région d’exercice, d’autres jeunes dont ils assureront avec l’appui de la maison mère en Angleterre, la formation et la qualification d’abord aux communications par satellite et ensuite aux TIC en général.

Pour les zones véritablement enclavées du Cameroun,  l’entreprise compte introduire dans les prochains jours au profit de chaque abonné, une demande en subvention aux autorités de tutelle. Le but étant d’obtenir sous condition,  nous dit Casimir Fotso Chatue, Président Directeur Général de GoSat, la gratuité totale du kit et de l’aide en abonnement mensuel.

Les abonnements haut débit mensuel internet commencent à 24 590 F CFA TTC pour atteindre la somme de 269 900 FCFA TTC pour les grandes entreprises et institutions soit à l’intérieur du pays. Le Kit GoSat est constitué essentiellement d’une petite parabole de 74 cm avec une tête de réception à installer à l’extérieur et connecté à un petit modem à placer à l’intérieur. Ce Kit satellite est soit offert, soit loué à un prix de 5 à 10 000 FCFA TTC par mois hors abonnement mensuel internet.

Créée par Afrikanet Oxford UK, GoSat dit avoir une connaissance fine et une reconnaissance internationale depuis 1999. Ses ingénieurs sont parvenus à offrir, par le passé, une assistance technique à de nombreuses entreprises à travers le monde, opérant dans divers secteurs, allant des ressources minières, pétrolières et gazières aux services financiers en passant par l’agriculture, les ONG et les administrations publiques.

Christian Happi

 

 Casimir Fotso Chatue

 

« Nous connectons  le Camerounais au haut débit en 1h »

 

Le Président directeur général de GoSat explique le choix des régions de l’Ouest et du Littoral non sans dévoiler sa stratégie de déploiement au Cameroun.

Pourquoi avoir choisi les régions du Littoral et de l’Ouest pour lancer vos activités ?

 

Aujourd’hui, le satellite  qui est lancé par nos partenaires  a son épicentre plutôt  au Nigeria mais qui déborde  sur le Cameroun. Au jour d’aujourd’hui, nous l’utilisons pour introduire  nos solutions à moindre coûts sur le Cameroun. Par contre, le satellite   qui sera lancé au mois d’octobre de cette année, aura son épicentre au niveau du Cameroun pour permettre bien entendu, de couvrir tout le territoire camerounais. Quand ce deuxième satellite sera lancé  on aura la possibilité de quitter  le Littoral et l’Ouest pour aller vers d’autres régions.  Le satellite est un engin qui coûte 385 millions de dollars. Ce qui est au dessus de nos moyens. C’est pourquoi  nous remercions notre partenaire  Konnect Africa d’avoir  pris l’initiative de lancer  ce satellite.

 

Est-ce que le Camerounais lambda peut dès à présent bénéficier de vos services ?

 

Nos tests sont concluants. Nous sommes déjà opérationnels ; vous nous appelez et nous vous  connectons au haut débit en 1h excluant le temps de déplacement vers votre zone. Nous lançons aujourd’hui,  une campagne de démystification  et démonstration  de nos produits. La caravane passera deux jours à Douala et prendra ensuite,  la route de l’Ouest et des autres régions du pays  jusqu’à Foumbot. Il y a 12 villes  dans lesquels nous allons nous arrêter pour déployer, en collaboration avec les différents clusters que nous avons déjà identifiés. Nous allons  rencontrer le tissu économique local,  les autorités administratives locales ; montrer  aux populations camerounaises comment on accède au satellite.

 

Comment est  né votre projet ?

 

Ce projet est né  de toutes les expériences que j’ai pu engranger à l’extérieur. Je suis un Camerounais, diplômé de polytechnique en 1987. Je viens avec ce produit parce que je sais que  c’est l’avenir de l’Afrique. Quelques récentes études révèlent que 80% des emplois  de demain ne sont pas encore crées. Et que grâce au numérique,  ces nouveaux emplois seront crées. En apportant ce produit Gosat, cet outil qui doit permettre à toute la population urbaine, périurbaine et rurale  de faire le chemin vers le numérique, on leur apporte la possibilité de s’armer pour que demain, les nouveaux emplois puissent être ceux auxquels ils peuvent aspirer. Voilà la contribution que ma modeste personne  peut apporter. Ma politique est celle  du gouvernement qui veut porter à 20% le taux de pénétration Internet pour les ménages à l’horizon 2020 ; mettre le coût d’accès aux services large bande à moins de 5% du revenu mensuel moyen d’un citoyen à l’horizon 2020, etc.

Propos recueillis par C.H.

Retour à l'accueil