Commerce transfrontalier

 Le cacao en fève représente 36% des exportations de l'Afrique vers l'UE

 

Selon un document publié par la Commission européenne, se trouve encore le cacao en deuxième position, mais transformé en pâte et poudre.

 

En 2016, les produits agro-alimentaires ont représenté 12,5% des exportations de l'Union européenne (UE) vers l'Afrique sub-saharienne (ASS), dont  l'Afrique du Sud, a-t-on appris  dans  « Agri-Food Trade Statistical Factsheet EU-Sub Saharan Africa », un document publié par la Commission européenne. Parmi les produits agro-alimentaires d’ASS exportés vers l'UE, le plus important en valeur est le cacao en fève qui, l’an dernier, a représenté 36% du total en progression de 15,1% par rapport à 2015. En deuxième position, nous renseigne cette étude, se trouve encore le cacao, mais transformé en pâte et poudre (10,6%, en baisse de 5,7%).

Les fruits sont en troisième position,  représentant 21,4% du total. Ils se décomposent en trois catégories, selon les statistiques de l'UE : les fruits tropicaux, les noix et épices avec 9%, en hausse de 22,9%, les fruits hors tropicaux et agrumes avec 7,5% en baisse de 1,3% sur 2015 et les agrumes qui représentaient en 2016 4,9% des exportations agro-alimentaires de l'ASS, en hausse de 9%. Ensuite se positionnent le café vert et le thé en vrac (8,4%, en progression de 2,4%), le tabac brut (7%, en baisse de 14,1%), le sucre (3,4%, en baisse de 20,1%),  les légumes (2,7%, en baisse de 0,8%).

Si  dans ce commerce global l’UE des 28 pays membres achète beaucoup plus le cacao en fève,  elle experte vers l'ASS des produits agro-alimentaires dont le plus important  en valeur est le blé. En 2016, il  a représenté 13,8% cenpendant en baisse de 10,5% en valeur par rapport à 2015, apprend-on.  Viennent ensuite les produits alimentaires pour nourrissons qui ont représenté 9,1% mais en baisse de 2,6%, la viande de volaille (6,1% du total agro-alimentaire, en baisse de 20%), les préparations alimentaires (5,6%, en hausse de 4,2%). L’on cite aussi  les spiritueux et liqueurs (5,1%, en baisse de 15,3%), le lait en poudre (5%, en baisse de 26,1%), le malt (3,6%, en hausse de 4,7%), les huiles végétales autres que l'huile de palme et d'olive (4,6%, en hausse de 27,4%),  le tabac brut (3%, en baisse de 5%), les farines (2,8%, en hausse de 3,4%). Sans oublier les produits pour animaux domestiques (2,7%, en progression de 1,8%), les eaux et boissons non alcoolisées (2,6%, en baisse de 8,4%), les pâtes et diverses pasta, biscuits et pains (2,4%, en baisse de 11,8%), les vins, vermouth, cidres et vinaigres (3,6%, en baisse de 20,2%), les légumes (3%, en hausse de 2,8%)

En gros, entre 2015 et 2016, la plupart des 20 premiers produits agro-alimentaires exportés de l'UE vers l'ASS a connu une baisse en valeur, à l'exception des huiles végétales autres que l'huile de palme et l'huile d'olive, suivies du malt, puis des préparations alimentaires, des farines, des légumes, de la nourriture pour les animaux domestiques.

A noter que les exportations agro-alimentaires de l'UE vers l'ASS ont baissé de 7% entre 2015 et 2016 alors que ses importations ont progressé de 4,4%. D'ailleurs, la balance commerciale agro-industrielle de l'UE avec l'ASS a été déficitaire en 2016 de € 5,4 milliards, tandis que la balance commerciale globale de l'UE avec l'ASS a été excédentaire de € 2,6 milliards.

 Christian Happi

Retour à l'accueil