Commerce de datils

 Les soldes ne font pas courir la clientèle

Cette indifférence vient des ventes  promotionnelles et autres déstockages qui finissent par habituer les acheteurs aux vils prix.

Sur  le Boulevard Ahmadou-Ahidjo, l'une des avenues les plus fréquentées de Douala,  les grandes surfaces généralistes, supermarchés  et supérette défilent. Dans les vitrines, aucun panneau  marqué « solde » et aucune ristourne affichée pourtant, plusieurs produits sont  vendus avec une forte réduction comme le confirme une vendeuse de Vapsan.  Dans ce supermarché, l’on  offre même des rabais très importants sur tous les articles : Une salle à manger de 450 000 FCFA passe à 375 000 FCFA, ce qui fait une diminution de 75 000 FCFA. «  Nous avons  lancé ses soldes pour permettre aux clients de s’équiper mais aussi pour se débarrasser des  anciens produits », décrypte une tenancière.

Les produits à bas prix ne concernent pas que les boutiques d’ameublement. Dans les magasins de prêt-à-porter et d'électroménager c'est aussi le cas. Au supermarché  Mahima par exemple, les salariés  rencontrés  ce matin du lundi 27 mars 2017 sont sur le pont depuis des heures pour mettre en avant les tables, les fauteuils ou encore télévisions qui sont en soldes. Sur les étiquettes, l’on peut lire que l’écran plasma LG 43 pouces LED coûte 299 000 FCFA au lieu de 375 000 FCFA et la marque Sharp 32 pouces se marchande à 149 000 FCFA et non plus 205 000 CFA.  La marmite chauffante se vend à 45 000 FCFA au lieu de 35 000 FCFA soit une baisse de 10 000 FCFA. «  Il y a moins de personnes aujourd’hui ; d’habitude il y a des bousculades surtout en période de fête de fin d’année » constate, l'air un peu déçu, un vendeur au rayon téléviseurs.

 En ce lundi,  le constat est le même  dans la plupart des boutiques d’Akwa.  Cependant, les clients ne se pressent guère dans les rayons pour profiter des rabais consentis.  C’est le pareil ressenti  à Tskenis où l'engouement des visiteurs se fait plus discret. «  La solde est politique commerciale qui laisse penser que le commerçant vend au rabais. Or personne ne peut vendre pour perdre », affirme un homme qui tient à garder son anonymat.  Un avis que partage  Jeanne Miyot qui sort d’une boutique dont l'affluence des clients était quasi inexistante. «  Je fais partie des personnes qui prennent avec beaucoup des pincettes les soldes ou toute autre promotion. C’est possible que les produits écoulés dans ce cadre soient avariés », estime-t-elle.

 Selon elle, la raison de cette désaffection vient aussi des promotions et autres déstockages qui finissent par habituer les consommateurs à des prix bas. De même, de nombreuses enseignes proposent des promotions toute l’année face  à un contexte de pouvoir d’achat en baisse. Si  les soldes  ne déchaînent pas les passions à Tskenis,  elles sont devenues un rendez-vous incontournable  au groupe Arno.   Les soldes vont de 10% à 55% mais les articles de cuisines sont  plus plébiscités par les acheteurs devant les articles de sport et d'hygiène.

Autre enseignement en plein solde  c’est le fabricant chinois de Smartphones Xiaomi. Son showroom  basé à un vol d’oiseau du lieu-dit Equipement draine du  beau monde ce lundi à cause,   les Smartphones Huawei Honor  4A et Huawei Honor 5X  connaissent une réduction de 30% sur ses prix initiaux. «  C’est une occasion en or pour moi ;   j’ai toujours eu l’envie de m’offrir une des dernières sorties de Huawei », vante un client sortant fraichement de l’enseigne.

Christian Happi

Retour à l'accueil