Performance

 

 Tradex réalise un chiffre d’affaires de 231 milliards en 2016

 

Cette performance a été  réalisée   grâce à entre autres la quantité de carburants écoulée au cours de l’année dernière estimée à 145 000 m3.

 

 

 

Tradex, société camerounaise spécialisée dans la commercialisation de produits pétroliers, a fini son année 2016  avec un chiffre d’affaires(CA) de 231 milliards de FCFA, pour un résultat net projeté à 9 milliards de FCFA et a versé dans les caisses de l’État 26 milliards FCFA au titre d’impôts, taxes et divers droits. Perrial Jean Nyodog, son Directeur général,  a révélé  cette information le  20 janvier 2017 à Douala,  lors de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux du personnel. 

En s’appuyant sur   les chiffres rendus publics par l’entreprise, l’on note que  Tradex est en croissance. La quantité de carburants écoulée au cours de l’année dernière est estimée à 145 000 m3, les  lubrifiants et   gaz de pétrole liquéfié (GPL) vendus se chiffrent respectivement à 626 T et  4 994 TM. Soit  un part de marché consommateurs & industriels de 29%. La même embellie est observée  sur le commerce de réseau où la société Tradex a réalisé de bonnes affaires : 188 000 m3 de carburants, 581 T de lubrifiants et 7 896 TM de GPL ont été écoulés  durant cette période ; ce qui fait de part de marché de 21%.  La quantité de GPL importée se situe à  72 000 TM, nous renseigne l’entreprise.

 

 Si tradex Cameroun jubile,  les autres  filiales du groupe souffrent de la conjoncture économique de la sous-région Afrique Centrale.  A l’exemple de Tradex Tchad S.A. qui est celle qui a le plus enduré avec  « un volume d’activités considérablement réduit, elle a perdu près de la moitié de son chiffre d’affaires ».   Son bilan financier  affiche  un CA de  trois milliards de FCFA  pour résultat net (projection)  de moins de 62 millions FCFA,  contre 700 millions FCFA pour la RCA. Tradex Tchad S.A. a par ailleurs versé comme impôts, taxes et divers droits 78 millions FCFA.

Contrairement  à Tradex Tchad S.A,  la filiale centrafricaine pour sa part poursuit son redressement.  Sa part de marché réseau situe aujourd’hui à 32%  tandis que sa part de marché consommateurs & industriels 47%. Le CA, Impôts, taxes et divers droits s’élèvent à 23 milliards FCFA et 7 milliards FCFA. Des  performances financières  des filiales Tradex supérieures à celles  réalisées en 2014. Cette année là, l’ensemble des filiales Tradex hormis Tradex Guinée Équatoriale, avaient un CA cumulé de 11 milliards de FCFA, soit 8 milliards de FCFA pour  Tradex  RCA et près de 3 milliards de FCFA pour la branche tchadienne. Les ventes de carburant réseau en  RCA s’élevaient à 6, 5 millions de  litres alors que  les ventes consommateurs et industriels,  se situaient à 5, 68 millions de litres.

 

 Malgré la conjoncture difficile,   la société de trading  ne baisse pas les bras. Elle a prescrit un certain nombre d’actions urgentes, pour atteindre ses objectifs 2017 dont le programme Act Compliant de Tradex  officiellement lancé le 31 janvier dernier Douala.  Act Compliant vise à faire vivre de manière concrète et coordonnée, l’éthique au sein de l’entreprise. Il est bâti d’après Calvin M’bond, coordonnateur adjoint du programme,  autour du tryptique prévenir-détecter-résorber et se décline en actions de communication et de formation à la conscientisation, dans sa phase de prévention. La détection agit à travers le déroulement d’un programme d’audit.  Tradex a fini l’année 2016 avec un total de 154 salariés directs, hors stations-service. Soit 67 femmes et 87 hommes.

Christian Happi

 

Retour à l'accueil