Entrée  Est de Douala

Le DG d’Eneo saisi pour la mise en service de l’éclairage public

 

Le ministre des Travaux publics, maître d’ouvrage de l’infrastructure, a pris cette décision  pour  rattraper le retard observé dans la mise en service de l’éclairage public sur l’axe carrefour des fleurs-Echangeur de l’aéroport.

Joël Nana Kontchou, Directeur général d'Eneo Cameroon été saisi  par Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics(Mintp), pour la mise en service de l’éclairage public sur  le  chantier  des travaux complémentaires de l’entrée Est de Douala.  Il en est de même pour le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala  saisi dans le but de mettre en œuvre des méthodes visant à empêcher les riverains de s’installer le long de l’axe et d’accéder directement à la voie rapide. Ces deux importantes décisions ont été prises   en vue de répondre aux problèmes d’incivisme rencontrés sur le chantier d’après des informations disponibles sur le site web du Mintp. Et aussi, pour rattraper le retard observé dans la mise en service de l’éclairage public au niveau de l'axe carrefour des fleurs-échangeur de l’aéroport.

 

En effet,  plusieurs contraintes handicapent le parachèvement de cette infrastructure routière. Le maître d'ouvrage cite la multiplication par les riverains, des sorties directes sur le tronçon 1, réduisant ainsi la fonction de voie rapide assignée à cette route.  Il  y a en outre l’installation des unités industrielles le long du côté droit de ce tronçon 1, assorti d’une multiplication des sorties directes sur la voie rapide et l’incivisme des populations.

 Malgré ces obstacles, les travaux complémentaires au projet d’aménagement de l’entrée Est de la ville  avancent à grands pas. Ils sont à ce jour évalué à 95%  soit un niveau de performance  comprenant les 10.200 km de couche de base déjà exécutés, la réalisation sur 10.200 km de la couche de roulement et l’achèvement des travaux de réalisation des deux ouvrages d’art.  Si tous ces travaux sont achevés, le Mintp alors la réception provisoire de ces travaux.

 

 Concernant l’aménagement de l’accès Ouest, les travaux sont passés de 58.01% en septembre dernier pour atteindre un taux d’avancement de 60.25% au 10 octobre 2016 selon des chiffres   avancés par le maître d’ouvrage.  Ce pourcentage est la résultante des efforts déployés par Sogea Satom/Matière  qui multiplie des zones d’intervention en dépit des problèmes rencontrés dans la libération des emprises.  Les terrassements, sur un total de 13 km environ,  sont faits sur 11.510 km contre 10.17 km au mois de septembre ; la mise en œuvre de la couche de forme est effective sur 11.360 km contre 8.537 en septembre, avec 10.860 km de couche de fondation effectuée, à la différence de 8.227 au mois de septembre ; la couche de base quant à elle est  réalisée sur 9.610 km, soit une nette avancée par rapport au mois de septembre où l’on se situait à 6.842 km. En outre, quinze (15) ouvrages hydrauliques transversaux sur les dix-sept (17) prévus sont déjà réalisés, soit cinq de plus par rapport au mois dernier. Concernant l’ouvrage d’art de Sodiko, la fondation de ce dernier est réalisée à 100%, 72.8 mètres linéaires (ml) de tablier sont exécutés sur les 91 attendus.

 

Si tout est conjugué pour la bonne avancée du projet, l’entreprise pourrait terminer ses prestations dans les délais prévus par le contrat, apprend-on. Par ailleurs, la société s’attelle à effectuer d’autres tâches, dans l’optique de fluidifier la circulation pour la traversée de la ville de Douala, côté Bonabéri, pendant le déroulement de la Coupe d’Afrique des Nations de Football féminine qui se tiendra au mois de  novembre 2016.

 Christian Happi

 

Retour à l'accueil