Performance

 

SGMC, filiale la plus rentable du groupe Somdiaa en Afrique

 

En 2015,  l’industrie alimentaire a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 108 milliards de FCFA soit 34,1%  des volumes des ventes de sa maison-mère.

 

La Société grand moulin du Cameroun (SGMC)  est la filiale la plus rentable  du groupe Société d’organisation de management et de développement des industries alimentaires et agricoles (Somdiaa) en Afrique.   En 2015,  l’industrie alimentaire a réalisé un chiffre d’affaires(CA) d’un peu plus de 166  millions euros (environ 108 milliards de FCFA) soit 34,1%  des volumes des ventes de sa maison-mère. En effet, la multinationale française a engrangé   un peu  plus de 489 millions d’euros de CA  l’an dernier contre 422,7 millions d’euros  en 2014, si l’on s’en tient  aux statistiques disponibles sur le site officiel de la multinationale.

Derrière  SGMC  vient en seconde position la Sucrerie africaine-Côte d'Ivoire (Sucaf CI)  avec   plus de 93 millions d’euros soit plus 61 milliards de FCFA (19,1%) de  CA  enregistrés l’année dernière. Ensuite,   la Société meunière et avicole du Gabon(SMAG)  qui affiche 80 millions d’euros (52,5 milliards de FCFA), ce qui  constitue une grosse performance  comparativement aux restes des filiales. A titre d’exemple, la CST (Compagnie sucrière du Tchad) a engrangé 43,5 millions euros soit 28,20 milliards de FCFA (8,9%) et  Saris Congo (Société Agricole de Raffinage Industriel du Sucre du Congo) 46 millions d’euros (30,17 milliards de FCFA) soit 9,4%  des chiffres d’affaires globaux.  Au Togo,  la Société générale des moulins du Togo(SGMT), autre filiale du groupe Somdiaa a quant à elle réalisé  27,6 millions d’euros (5,7%) soit 17,71 milliards de FCFA.  Ensuite c’est  la Sucrerie Africaine de Centrafrique (Sucaf RCA) avec près de 13 millions d’euros (un peu plus 8,52 milliards de FCFA)  soit 2,6%.

La SGMC, située dans l’enceinte portuaire, a vendu en 2014, 120 000 tonnes de farines sur le marché camerounais.  Ce résultat  fut atteint  grâce à  des investissements de plus de 25 milliards de FCFA  consentis  dans l’outil de production, l’amélioration des conditions de travail des employés, au développement des gammes de produits (farine spécial beignets, farine adaptée aux mélanges…). Entreprise agro-industrielle installée à Douala depuis 1991,  elle  ouvre à  Douala en 2015, « Grand moulin academy » (GMA), son école de formation et d’expérimentation en boulangerie- pâtisserie. Fruit d’un investissement de plus de 120 millions de FCFA,   GMA  offre une formation de qualité, en cycle court (5 mois en moyenne), menée par des maîtres boulangers-pâtissiers internationaux. Les cours se déroulent sous trois modules aux différents amateurs de pâtisseries et de gourmandises, boulangers, et pâtissiers.

L’entreprise a vocation à rester leader du marché de la farine avec une capacité de production  journalière estimée à : 600 tonnes(t) de blé ; 480 t farine soit 150 000 t par an et 24000 t de capacité de stockage en silos ses produits fabriqués dans la zone portuaire de Douala sont commercialisés dans les différentes surfaces camerounaises. Son capital est de 5,7 milliards FCFA  soit 8, 76 millions d’Euros, selon les chiffres disponibles sur leur site officiel.

Christian Happi

 

 

 

Retour à l'accueil