Boissons gazeuses

 

  Le marché croit de 16,7%

 

Selon les statistiques  de la SABC, près de 4 millions hl soit 400 litres ont été commercialisés l’an dernier au pays.

 

 

 

Au Cameroun, la consommation des boissons gazeuses ne cesse de croître.   Son marché global  est parti d’environ 3, 37 millions d’hectolitres (hl) à 2014 pour atteindre près de 4 millions hl (400 litres) en 2015, soit une croissance de 16,7%,  selon les statistiques contenues dans  le rapport de gestion du conseil d'administration de la Société anonyme des brasseries du Cameroun(SABC). Le commerce des boissons rafraîchissantes sans alcool, bien qu’étant fortement tiré par le PET (bouteille en plastique, NDLR),  reste dominé par  la SABC. L’agroalimentaire revendique  plus de 2, 3 millions hl de boissons gazeuses vendus  hors gratuits et hors export. Soit une progression de 7,1% par rapport à l’exercice précédent. Ce résultat, explique la filiale du groupe Castel, est particulièrement honorable dans la mesure où il a été réalisé avec des produits qui coûtaient 20% plus cher que ceux des concurrents.  Aussi, parce le déclin du verre s’est poursuivi en 2015 avec une baisse de 14,5%. « Afin de regagner nos parts de marché, nous avons décidé de baisser le prix de la gamme TOP de 20% au 1er février 2016. Cette mesure permettra à SABC de reprendre le leadership sur le segment des boissons gazeuses et de réaliser ses objectifs qui s’élèvent sur ce segment à 2.700.500 hl environ », apprend-on du document.

 Du côté de la concurrence, Source du Pays tout comme en 2014,  s’est distinguée en réalisant un volume de 1,4 millions hl l’an dernier contre 1,03 millions hl au cours de l’exercice précédente. Soit une progression de 36,1%. Cet exploit est essentiellement dû aux tarifs très bas pratiqués, apprend-on.  C’est la même embellie  observée chez Guinness Cameroun (GCSA) qui, d’après  les statistiques des Brasseries du Cameroun, ont commercialisé 98 000 hl, contre  près de 98 000 hl un an plus tôt. Ce qui fait une progression de 9,0% par rapport à 2014, avec des parts de marché de 2,5 %.

 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les ventes des boissons gazeuses de la société Nana Bouba Company (Nabco) ne sont « pas significatives » malgré sa grande activité dans le domaine de la communication. « Aucune donnée sur ces ventes n’est toutefois disponible », justifie la SABC dans son rapport. Par contre, l’Union Camerounaise des brasseries (UCB) a réalisé environ 41 000 hl  contre 27 600 hl, soit  une progression de 44,8%.

C.H.

 

 

 

Eau minérale

 

Un marché dominé par la marque « Tangui »

 

 Sur plus de 1,75 millions hl d’eau embouteillée vendu en 2015, la marque Tangui, distribuée par  la Société anonyme des brasseries du Cameroun(SABC) en a commercialisé 583 000 hl. Soit une  baisse de 10,6% par rapport à l’exercice antérieur. Cette baisse, due selon  la société brassicole, au changement de stratégie qui a amené SABC à privilégier les ventes sortie d’usine, sera nul doute corrigé au cours de cette année. La filiale du groupe Castel s’est fixé  comme objectif de vente  un peu plus de 746 000 hl avec une progression de 4,7%.

 

 En revanche, l’approvisionnement de la Minusca(Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique) en RCA en eau « Aquabelle » a permis à SABC de réaliser 63, 518 hl à l’export contre 18,158 hl en 2014. Le concurrent Source du Pays avec la marque "Supermont" a quant à lui, consolidé sa deuxième position sur le marché des eaux. Supermont représente environ 33,4% de parts de marché contre 56,9%, en cumulé, pour SABC et SEMC.

 

Retour à l'accueil