Kurbain.com

 

Le site web qui met en lumière la culture urbaine

 

Les amoureux de musique urbaine peuvent  écouter  immédiate ou télécharger automatique les vidéogrammes de leurs artistes préférés. Pas seulement.

 

Kurbain.com. Voilà le nom qu’Ahmed Mustapha a choisi  pour donner à sa plateforme de mouvance urbaine dont le principal but est de présenter des œuvres artistiques en découverte, les dernières sonorités africaines,  des projets qui ne sont pas connus, écrire sur les tendances life style…   A la vérité,  les amoureux de musique urbaine peuvent  lire  des chroniques sur le bien-être, les interviews de leurs artistes préférés, écouter  immédiate ou télécharger automatiquement des émissions audio ou vidéo. Mieux, ils ont la possibilité de déguster  les derniers singles à succès de Dj Class, Maahlox, Dynastie le Tigre, Andy Maggie…   Des vidéogrammes de l’artiste  Yann Nz avec «  Tu es bien comme ça », I DI GO est la dernière livraison du label camerounais Engineering Empire, etc.

 

Également disponible sur cette toile,  la bande annonce des films camerounais comme « Waka »,  de la réalisatrice  Françoise Ellong, l’actualité du cinéma mondial, africain et camerounais en particulier.  Il y a même plusieurs liens en bonus débouchant sur des longs métrages  hollywoodiens postés  YouTube  qui est un site web d’hébergement de vidéos.  Pas besoin de débourser  le moindre centime pour accéder à plateforme. Il suffit  à l’utilisateur de se connecter à internet via son ordinateur ou son téléphone portable.

Le site internet,  en cinq ans d’existence, a beaucoup œuvré pour mettre en lumière les œuvres des artistes camerounais.  On peut mettre à l’actif de son promoteur,  "Kamer Urbain vol1" une compilation de musiques urbaines réunissant les artistes camerounais locaux et de la Diaspora. Kamer Urbain Vol 1 était en téléchargement libre et gratuit exclusivement sur www.kurbain.com le 15 décembre 2013.

 

La startup, à l’image des jeunes entreprises, souffre des problèmes de matériel surtout à l’audio-visuel car il faut de productivité plus d'énergie pour faire vivre la mouvance urbaine. A cela s’ajoute  la rancune, égoïsme  et  une guerre d'egos qui a court dans le milieu  culturel. Quoi qu’il en soit, l’équipe de kurbain.com garde espoir au vu   du chiffre d’affaires  qui gagne grâce aux prestations, aux nombreuses mutations du secteur et du gouvernement camerounais qui s'intéresse de plus en plus à sa jeunesse. «  Nous espérons juste que dans les années à venir nous serons pris en compte dans les projets innovants et culturels qui méritent d'être récompenses » souhaite Ahmed Mustapha.

Kurbain.com est née du désir de venir en aide aux artistes du pays en valorisant leurs œuvres musicales. « Ça fait exactement 5 ans que cette start-up existe et avec l'aide de Dieu les choses vont tout doucement.  Je ne travaille pas dans un bureau mais à la maison grâce  à un PC, sur Notepad, parfois sur des tablettes », confesse  Ahmed Mustapha, Community Manager. A défaut d’un bureau bien équipé, raconte-il,   il  se contente de travailler avec sa famille auprès de soi. Le CEO est un web developer né  il y a 25 ans  à Douala. Il fonde sa site web avec l’aide de plusieurs amis notamment Bile Fried , Job  Armand Kennetia. Titulaire  d’une licence professionnelle décrochée à l’IUT de Douala,  le bloggeur  travaille actuellement sur plusieurs projets appsgeyser.com intelligence artificielle, ilovefashion street  événement qui  valorise le street wear (ce qu'on porte dans la rue) « made in Cameroon ».

 Christian Happi

 

 

 

Retour à l'accueil