Agriculture

 

 Près de 199 000 tonnes  de bananes exportées  en 2015

 

La société des Plantations du haut Penja reste leader du marché avec 117 077 tonnes vendues à l’étranger.

 

La grande partie de la banane  produite au Cameroun est destinée à la vente.  Cette affirmation est d’autant plus vraie que 198 900 tonnes  de cette culture de rente ont été exportées  entre janvier et septembre 2015  par les  entreprises productrices, contre 197 041 tonnes  durant la même période l’an dernier,  ce qui fait une  légère baisse de 1 859 tonnes,  révèle les statistiques de l’Association  bananière du Cameroun(Assobacam). Cette activité agricole, dans laquelle opèrent plusieurs sociétés camerounaises et étrangères, est dominée par la société des Plantations du haut Penja(PHP) leader du marché avec 117 077 tonnes vendues à l’étranger contre 129 027 tonnes   en 2014 et 83 325  tonnes  en 2013.

 A l’instar du précédent classement,  la filiale de la Compagnie fruitière est suivie de loin  par  un collectif de sociétés dont la Cameroon Development Corporation (CDC) est le porte-drapeau Ensemble,  indiquent les chiffres, ces agro-industriels ont exporté  un total  de 73 438 tonnes de bananes  contre 86 739 en 2014,  soit  43 639 tonnes de moins que  la PHP.

La société Boh Plantations Limited (BPL), implantée  à  Missoka dans le Sud-ouest,  est quant à elle classée  troisième avec une  exportation  qui est passée de 9 676  tonnes l’an dernier pour s’établir à 8385. Ce qui correspond à  une baisse de 1 291 tonnes.

 Tout comme  l’année dernière, la Société des plantations de Mbanga(SPM)  ne figure  pas dans le classement de l’Assobacam. Une absence due sans doute à l’arrêt de ses  activités  d’exportations  depuis janvier 2014. Cette entreprise jadis florissante avec une production annuelle de 40 000 tonnes croule sous plusieurs mois d’arriérés de salaires.  Le malaise est tel que,  seuls quelques  employés  se rendent encore à la direction générale sise au boulevard de la Liberté à Douala.  Malgré quelque 25 millions d’euros de prêts accordés ces dernières années par Afreximbank et la Banque européenne d’investissement, la SPM est en faillite. Les autorités camerounaises veulent relancer cette filière importante pour le pays en créant une nouvelle entité sur les décombres de la SPM.

L’Assobacam est une association qui assure la représentation et la défense des intérêts des producteurs vis-à-vis des tiers et des pouvoirs publics nationaux ou étrangers. Créée le 17 février 1988, après la dissolution de l’ex- Organisation Camerounaise de la Banane (OCB) et régie par la loi n° 90/053 du 19 décembre 1990, l’association regroupe les producteurs industriels de banane du Cameroun : la PHP la CDC et SPM.

 Christian Happi

 

 

 

Retour à l'accueil