Eau potable

Lente avancée dans  la campagne de branchements promotionnelle

 

Moins de 1 000 branchements ont jusqu’ici été effectués par la Camerounaise des Eaux, depuis le mois de juin dernier, date du lancement de l’opération.

 

Le bilan  de  la campagne promotionnelle  de branchements destinée à 18 villes  camerounaises reste maigre  à neuf mois  de sa fin. Moins de 1 000 branchements ont jusqu’ici été effectués par la Camerounaise des Eaux (CDE), depuis le mois de juin dernier, date du lancement de l’opération. Cette timidité observée  serait due à certaines localités entrant dans le projet notamment   Bana, Bansoa, Bangou et Penka Michel  où les travaux d’adduction  d’eau viennent à peine de  commencer.  Toutefois, la CDE aurait pris quelques  dispositions  pour  faire bénéficier  le projet à d’autres villes de la même région qui, initialement n’étaient pas prévues dans le programme.

 Le coût des branchements est reparti en trois contributions : Le ménage bénéficiaire supporte 10% du coût total TVA comprise, la BAD   paye 90% hors TVA et la Camwater  90% du montant total de la TVA du branchement.  En clair, le client  ne déboursera  que 10 000 FCFA  si  le branchement coûte par exemple 100 000 FCFA hormis  la totalité  des frais d’abonnement qui dépendent du diamètre du branchement. Si ce dernier est de 15mm  à titre d'exemple,  l’abonné s’acquittera  de 20740 FCFA de caution et 4919 FCFA  de pose compteur, soit  en somme 25 659 FCFA.

 Par ailleurs une série de conditions sont à remplir  pour profiter  de cette promotion qui prend fin en septembre 2016 : les  frais d’abonnement pour un compteur de diamètre 15  doivent être payés en même temps que ceux du devis de branchement, le diamètre du branchement est de 20 mm,  sa longueur conforme aux prescriptions du contrat d’affermage (au plus 50ml de la conduite publique).  De même, le compteur  doit  être placé dans la concession du client, le branchement ne doit pas avoir une ramification et un client ne peut avoir plus d’un branchement dans la même localité…

Le projet, financé par la Banque africaine de développement(BAD),  en partenariat avec  la Camwater met à la disposition  des ménages camerounais  14 000 branchements.  Le coût de l’opération est estimé à 1,4 milliard de FCFA. Les villes concernées sont  Ebolowa et Sangmélima dans la région du Sud,  Akono, Bafia et Ngounou, sises dans le Centre, Loum, Manjo, Mbanga et Nkongsamba (région du Littoral), Bafang, Bangangté, Bana, Bangou, Bansoa/Penka Michel et Foumban dans l’Ouest Cameroun, Kumba et Mamfe dans la région du Sud-ouest et enfin, Kousseri, située à l’Extrême-nord du pays.   La limitation à 18 villes  n’est pas du fait de la société mais a été arrêtée  dans le cadre du projet. «  La CDE  aurait été très contente si le projet s’étendait d’ailleurs à tous les centres du périmètre affermé », a confié  André Dibobe Ekollo, Directeur commercial à la CDE.  Avant  de relativiser : « Nous réjouissons d’avoir reçu ces 14 000 branchements et encourageons  la population à s’activer  à chaque fois  qu’il y a une campagne  promotionnelle à tarif réduit ».

 La CDE n'est pas à sa première  expérience  dans la campagne. La dernière concernait  la réalisation des branchements financés par  les fonds  d’International develpment association(IDA). Elle s’est achevée avec  10 000 branchements atteints. 68 villes  étaient  retenues dont 19 de la région du Centre, 04 du Sud-ouest, 17 du grand Nord… L’objectif   de ces différentes campagnes est de favoriser  l’accès à l’eau potable à toutes  les couches sociales  de la population camerounaise.

Christian Happi

Retour à l'accueil