Industrie

 

Cimaf inaugure sa cimenterie à  Douala

 

Cette usine a une capacité de production annuelle  de ciments de 500 000 tonnes  extensible à 1 million.

 

Ciments de l’Afrique(Cimaf) Cameroun a inauguré hier mardi 27 octobre 2015, en présence du Premier ministre Philemon Yang,  d’Anas Sefrioui, Président Directeur général filiale du groupe marocain  Addoha, etc. son usine  située  à Bonabéri sur  un terrain de 10 hectares.  Avec des standards technologiques et environnementaux de pointe, cette cimenterie est   le fruit d’un investissement de plus de 30 milliards de FCFA. Elle a en outre une capacité de production annuelle  de ciments aux normes internationales  de 500 000 tonnes  extensible à 1 million  de tonnes.   L’industrie a été construite par des entreprises camerounaises  grâce à un ambitieux programme de formation  dans des usines au Maroc. « Nous voulons contribuer par nos investissements à faire du Cameroun un pays émergent  à l’horizon 2035 », a confié  Anas Sefrioui, révélant que  la maison-mère a consacré 15% d’investissements à la préservation de l’environnement et investit environ 10 millions d’Euros  dans  un laboratoire équipé  d’appareils à même de garantir un ciment de très haute qualité aux normes internationales.  

Sur les installations de Cimaf Cameroun S.A., l’on constate que  les deux ensacheuses dont-elle  dispose sont en bon  en état de fonctionnement avec chacune  une capacité d’ensachage de 120 tonnes par heure. L’usine possède aussi de deux machines avec une capacité de production  de 120 tonnes de ciments par heure chacune. Aussi  un atelier de dosage, des doseurs permettant d’obtenir un type précis de ciment et un broyeur  mis en service depuis le 18 février 2014. Sa capacité de production est estimée à 70 tonnes/h soit  à peu près 1 500 tonnes par jour. «  Nous avons  aussi deux silos  qui permettent d’avoir une meilleure capacité et de qualité», avait indiqué en 2013 Jaouad Ouazzan alors Directeur de l’usine.  Ces silos évitent  qu’on ait des ruptures de stocks au niveau des livraisons. Sa capacité est de 1 000 m2 par semaine

Une variété de ciments

 

Les premiers sacs de ciments flanqués « Cimaf »  sont disponibles sur le marché depuis  février 2014 au prix unitaire de 4 289 FCFA, TTC : ce sont des produits de types CPJ 35, CEM II/B 32.5R, CEMII/A42.5R conditionnés dans du papier kraft et polypropylène de 50 Kg.   Le CPJ 35 s’emploie  dans la maçonnerie, les enduits et le carrelage, CEM II/B 32.5R dans la fabrication du béton prêt à l’emploi, béton armé, des travaux de grande masse… et  CEMII/A42.5R aux travaux de bâtiment, génie civil ainsi que les grands ouvrages nécessitant de fortes résistances mécaniques à court terme. La société envisage se déployer dans toutes les 10 régions du Cameroun dans le but d’endiguer les pénuries périodiques de ciment constatées sur le marché camerounais. Cimaf  caresse le rêve d’être un opérateur reconnu dans la construction, secteur stratégique pour le développement du Cameroun, et un acteur professionnel et compétitif, qui contribue à la diversification de l’offre en ciment et au renforcement du tissu industriel.

 

 La fabrication du ciment n’est pas la seule activité du groupe. Il  s’est également forgé une solide réputation  dans le domaine du logement économique et intermédiaire.  Une expérience marocaine  qu’il souhaite mettre à la disposition  du Cameroun  pour asseoir  une coopération Sud-sud  à la mesure de la solidité des liens fraternels  et amicaux qui existent entre les deux pays.  L’industrie emploie 90 personnes directes et  plus de 200 personnes indirectes.

Christian Happi

Retour à l'accueil