Orange Cameroun

 

150 kits scolaires remis aux élèves orphelins de Douala

 

Ce geste de cœur s’inscrit dans le cadre de la traditionnelle opération rentrée scolaire de l’Association des femmes d’Orange Cameroun.

 

La rentrée  scolaire a eu lieu le 07 septembre 2015. Près d’une semaine plus tard (samedi dernier), l’Association  des femmes d’Orange Cameroun(ADFORC) a remis150 kits scolaires aux élèves  issus des couches sociales défavorisées. Soit un total de  250 fournitures scolaires distribuées  dans toutes les villes où on trouve une agence Orange. Cet élan de solidarité s’inscrit dans le cadre d’un ensemble d’actions menées régulièrement  par l’opérateur de la téléphonie mobile au profit des populations camerounaises.   

Ainsi sous les ovations du public composé en majorité d’élèves et leurs parents,  Marie-Téclaire Ngo Mandeng, Présidente de l’ADFORC a restitué aux bénéficiaires des dons constitués de cartables, cahiers,  livres et  des frais d’inscription s’élevant à  10 000 FCFA par enfant. Un geste de cœur qui n’a pas laissé  les enfants indifférents. Orpheline de mère depuis deux ans,  Charles Amana, écolière en classe de CM1,  s’est dite  reconnaissante. «  Je suis contente de tout ce qu’Orange Cameroun fait pour les couches défavorisées ;  je ferai tout ce qu’il faut réussir mon entrée en classe supérieure l’année prochaine », s’est réjouie la bénéficiaire. Pareille pour  Lætitia Fithah qui n’a pas caché sa joie. «  Merci aux femmes d’Orange qui ont prouvé une fois de plus qu’elles ne sont pas insensibles à la souffrance des démunis », a apprécié l’élève en classe de CE2

Au-delà de ce geste fort,  Marie-Téclaire Ngo Mandeng a aussi tenu à faire les éloges de l’association dont elle dirige. En 11 éditions,  relève-t-elle, l’opération rentrée scolaire de cette association  a offert près de 2500 bourses et compte aujourd’hui une cinquantaine de Bacheliers. Mieux, «  le programme est devenu au fil des années un rendez-vous où l »union des cœurs s’exprime et où la solidarité se vit pleinement et de manière agissante », affirme-t-elle.

De même, bien que  l’éducation soit un axe essentiel de ce programme,  l’ADFORC agit dans d’autres domaines de la formation professionnelle en faveur des filles mères et s‘emploie à leur insertion sociale. Elle agit en outre dans l’assistance multiforme à d’autres cibles sociales notamment les orphelinats, les léproseries, les malades indigents dans les hôpitaux.

Christian Happi

Retour à l'accueil