Camrail

 

 Des voyages «  à petit prix » aux jeunes passagers

 

Le concessionnaire des chemins de fer offre le trajet Douala- Yaoundé à seulement 4 000 FCFA en classe premium.

 

 Depuis plusieurs jours, la société Cameroon railways corporation (Camrail) propose un trajet Douala-Yaoundé au tarif avantageux de 4 000 FCFA au lieu de 6 000 FCFA. Soit une baisse de 2 000 FCFA en classe premium. Ce prix promotionnel  ne concerne  pour le moment que  les passagers âgés de 10 à 25 ans.  Des départs  sont proposés  tous les jours à 06h et 14h45,  depuis la gare ferroviaire de   Bessengué à Douala et l’arrivée dans la capitale  politique est prévue quelques heures plus tard.  Quant aux retours,  les départs sont fixés à 10h25 et 19h20.

 

Les voyageurs en  deuxième classe de la correspondance directe Ngaoundéré-Yaoundé  bénéficient aussi des voyages « à petit prix ».  Ils déboursent  désormais 7 500 FCFA et non plus 10 000 FCFA pour des places dans des trains couchettes, ce qui correspond à un rabais de 2 500 FCFA, peut-on  lire sur des flyers confectionnés à l’occasion.   Des départs  sont prévus  de Yaoundé à partir de 19h10  et à Ngaoundéré à 19h15.

 Baptisée « « Promo jeunes en toute sécurité ! », cette campagne promotionnelle met en avant  l'aspect communautaire. «  Cette promotion a aussi pour but  de mettre les jeunes d’un certain âge ensemble et leur permettre  de mieux se connaître », expliquait  lors de la campagne précédente un cadre de Camrail.

Le concessionnaire des chemins de fer du Cameroun réceptionnera sur la période de juillet à septembre 2015, cinq nouvelles locomotives. Cinq autres seront livrées au cours de l’année 2016 par la société sud-africaine Grindrod, affirmait Robert Nkili, ministre des Transports. C’était  le 16 juillet 2015 à Douala, à l’occasion d’une visite  de travail  à Camrail.

En clair,  il s’agit d’un wagon graisseur de rails, qui permettra d’augmenter la durée de vie des bogies (roues) de 50%, et de limiter l’usure des rails, et d’une draisine de contrôle ultrasons, qui permet de sonder les rails en vue de détecter tous les défauts internes et de planifier leurs remplacements progressifs. Ces investissements s’inscrivent dans le cadre de la convention de concession avec l’État du Cameroun, qui prévoit sur la période 2009-2020, des investissements de 230 milliards de FCFA, dont 158 milliards à la charge du concessionnaire.

Retour à l'accueil