Nestlé Cameroun, filiale du groupe Nestlé, commercialise depuis hier, jeudi 29 janvier 2015 du « Nescafé » fait à partir du café produit au Cameroun. Sa capacité de production est évaluée à 480 cartons par jours, soit 20 cartons/heure, ont confié les responsables de l’entreprise au cours de la cérémonie de lancement officielle du « Nescafé » classic 2G (grammes). Pour le moment, l’entreprise a préféré se limiter à la fabrication du Nescafé classic 2G. Et, « peut-être qu’avant le temps on pourra l’éteindre à d’autres conditionnements », a confié Rafael Touko, contremaître de production.

Ensaché dans l’usine de production de Bonabéri, le Nescafé « made in Cameroon » est le même que celui produit et commercialisé depuis de nombreuses années. La seule différence se situe au niveau de la matière première qui est d’origine camerounaise. En effet, selon les responsables de l’agroalimentaire, les graines de café sont achetées auprès de l’entreprise Olam, laquelle s’approvisionne chez les producteurs locaux.

Bien que la consommation du café ne soit pas ancrée dans les habitudes au Cameroun, l’agroalimentaire compte tout faire pour inverser la tendance. Et ceci passe par plusieurs programmes de sensibilisation. « Nous allons encourager la consommation du café par les jeunes à travers des programmes d’éduction et de recrutement intensif », a promis Carole Fangen category manager Nescafé tropical cluster. A l’en croire, le nouveau produit est l’aboutissement de 4 ans de travail « acharné ». Pour Bruno Olierhoek, administrateur général de Nestlé Cameroun, cette initiative va donner un nouvel espoir pour les agriculteurs qui ont abandonné leurs plantations. Et, induire des emplois directs et indirects. Le sachet va coûter 50 FCFA et sera disponible dans tous les points de vente.

Initialement prévu pour la fin d’année dernière, le Nescafé « made in Cameroon » a connu quelques difficultés dus à des tracasseries douanières. « Notre projet a pris du retard parce qu’on a du mal à expédier le café camerounais vers notre usine de Côte d’Ivoire », avait expliqué Richard Dongue, Directeur de la communication et des affaires publiques Afrique Centrale à Nestlé. Rappelons que Nestlé est présente au Cameroun depuis 32 ans. Elle a déjà investi 18 milliards de FCFA, pour son site industriel à Bonabéri. L’entreprise dit fait près de 5 milliards de chiffre d’affaires par mois, en zone Cemac. Ce, grâce à son effectif de 450 salariés en emploi direct et près de 2300 en emplois indirects.

Christian Happi

Retour à l'accueil